Notre méthode de scrutin présidentiel est pleine de défauts, il est temps d'en changer ! ... en s'aidant de la science, bien sûr!

Réformons l'élection présidentielle!
Voir la vidéo... (19:05)


Je n’ai pas l’habitude de parler politique sur mon blog, mais cette vidéo n’est pas loin d’être la plus vue de ma chaîne (1 040 760 vues au 13/12/2021), et je me suis donc dit que c’était intéressant de revenir sur son contenu...

Autre raison d’écrire aujourd’hui : dans cette vidéo, je faisais notamment la promotion de la méthode dite « du jugement majoritaire », or les deux créateurs de la méthode, Rida Laraki et Michel Balinski, m’ont fait la gentillesse de me communiquer les résultats de l’expérience qu’ils ont mené sur le site jugementmajoritaire2017.com.

Le billet qui accompagne la vidéo:

Extraits:

" ...Le problème des notions de « vote utile » et de « petit candidat », c’est qu’elles sont extrêmement influencées par les sondages, et qu’en plus les effets sont auto-amplificateurs. Plus un candidat est donné « petit », plus il va le rester. Inversement dès qu’un candidat devient crédible, et que les sondages le démontrent, un effet de rétroaction positif se met en route et peut les faire sortir soudainement de leur statut. Encore une fois je vais sortir de mon champ de compétence, mais je pense que c’est ce qui s’est produit avec F. Fillon lors de la primaire de la droite. Il a longtemps été considéré comme un « petit candidat » face au « vote utile » en faveur de Juppé, mais quelques sondages favorables ont entraîné une boucle de rétroaction positive qui l’ont propulsé en quelques semaines... "

"Pour finir, je vous donne ci-dessous quelques références de Michel Balinski et Rida Laraki, qui relatent notamment plusieurs de leurs expériences « de terrain » pour comparer le jugement majoritaire au scrutin traditionnel à 2 tours, notamment sur différentes élections présidentielles."

Pour aller plus loin : une vidéo de Rida Laraki (15:15).

Rida Laraki, professeur au Département d’Économie de l’École polytechnique, présente "Un nouveau mode de scrutin : le jugement majoritaire" à l'occasion de la 5e édition des Jeudis de la Recherche de l'X le 5 février 2015.

Ajouter un Commentaire

Enregistrer